Carole Carcillo Mesrobian

L’ire du dire n°2

Le second épisode de mon émission diffusée sur RFPP 106.3 FM et en podcast sur la chaîne YouTube du même nom : Podcast littéraire – Poésie : écrire et traduire la poésie – Marilyne Bertoncini, Celan, Deguy.

Entretien avec Marilyne Bertoncini qui aborde cette question cruciale, qui est celle que pose la littérature. Cette question est celle de la traduction, abordée comme acte d’écrire. Écrire, traduire, c’est une translation. Avec des extraits de l’œuvre de Paul Celan, des traductions de Michel Deguy, de La Dernière œuvre de Phidias, Marilyne Bertoncini, Jacques André éditeur ; L’Anneau de Chillida, Marilyne Bertoncini, L’Atelier du Grand Tétras ; La Noyée d’Onagawa, Marilyne Bertoncini, Jacques André éditeur ; « Les entretiens de poésie : traduire la poésie : Faire de la traduction une question de poétique centrale. » Avec Tiphaine Samoyault, Michel Deguy, Guillaume Métayer, Claude Mouchard, Martin Rueff & Luc Champagneur ; Todefuge lu par Paul Celan avec la voix de Sidra De Koven Ezrahi qui lit une traduction de John Felstiner. Une production de Tamar Avishai, musique « The Blue Dot Sessions », « The Bus at Dawn. » (1981). Crédits photo : Lydia Belo pour les photos de Marilyne Bertoncini ; Michel Deguy, crédits Michel Deguy ; kiefer, Rétrospectve, Beaubourg ; Gili Haimovich, photographe et poète, ; Marilyne Bertoncini et Nathalie Lecchy à la remise du prix Quai en poésie de Nantua ; © Eduardo Chillida, Éloge de l’horizon, Gijón, crédits photographiques © Llara ; Poésie turque sur monument à Antalya, Turquie.

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

Résoudre : *
14 ⁄ 7 =


© 2021 Carole Carcillo Mesrobian

Thème par Anders Norén